Journée de grève du 15 Mars.

Pour la deuxième fois cette année, le jeudi 15 mars les portes de la SAGAD resterons closes pour protester contre le manque de moyens et de financement de l’aide à domicile. Malgré de nombreuses alertes à l’initiative des réseaux d’aide et de soins à domicile depuis plusieurs décennies, la France est aujourd’hui au pied du mur.

Les gouvernements successifs n’ont pas pris la mesure de l’enjeu du vieillissement de la population et n’ont pas résolu le problème du financement de la perte d’autonomie. Des déserts de l’aide à domicile commencent à compléter les déserts médicaux alors que les besoins augmentent. Dans ce contexte, les personnes âgées que nous accompagnons quotidiennement ne sont plus certaines de pouvoir accéder à des services de qualité et bientraitants, partout en France et à un coût supportable.

Le réseau UNA, auquel adhère la SAGAD, dénonce la maltraitance induite par les contraintes budgétaires qui étranglent les structures, la dégradation des conditions de travail, le recul du pouvoir d’achat des salariés et l’accroissement du nombre de travailleurs pauvres dans le champ de l’accompagnement des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.
C’est donc tout naturellement que la Direction de la SAGAD se joindra au mouvement du 15 mars, pour mettre en avant les besoins des personnes aidées et de ses salariés qui les accompagnent.

Interview du Président de l’UNA sur le mouvement du 15 mars 2018 : https://www.dailymotion.com/video/x6eyi76